Trélon
Atelier-Musée du Verre
Les Musées de l'Avesnois
Accueil

Atelier-Musée du Verre de Trélon


Atelier-Musée du Verre de Trélon
Musée archéologique
Avesnes sur Helpe
Fossiles et minéraux
Landrecies
Forum Antique
Bavay
Musée néo-zélandais
Le Quesnoy
Musée du Marbre
Bellignies
Musée des Têtes de l'Art
Louvroil
Musée des Évolutions
Bousies
Musée de la bataille de
Malplaquet
Musée de la Mémoire Verrière
Boussois
Musée des Sapeurs Pompiers
Maroilles
Musée de la Machine Parlante
Cousolre
Musée de la Vie Paysanne
Maroilles
Musée du Fort Leveau
Feignies
Musée du Corps de Garde
Maubeuge
Musée des Bois Jolis
Felleries
Musée Henri Boez
Maubeuge
Musée de la Poterie
Ferrière la Petite
Maison de Pays
Pont sur Sambre
Écomusée de l'Avesnois
Fourmies
Maison du Bocage
Sains du Nord
Le Petit Musée
Grand-Fayt
Musée du Verre
Sars-Poteries
Musée de la Douane
Hestrud
Musée du Verre
Trélon
Musée Amas
Landrecies
Fort de la Salmagne
Vieux Reng
Musée Dupleix
Landrecies
Musée de la Bataille de
Wattignies la Victoire

L’atelier-musée du verre de Trélon retrace l’histoire du verre dans l'Avesnois, de l’époque gallo-romaine à nos jours. Il est installé dans l’ancienne verrerie Parent fondée en 1823. Le site a été restauré et conservé dans sa quasi intégralité. D’abord verrerie à bouteilles jusqu’en 1914, elle fut ensuite transformée pour le flaconnage et cessa son activité en 1977. Accompagné de votre guide, vous entrez dans ce vaste espace où s’imposent encore deux fours à pots de 1894 et 1925 témoins rares de l’archéologie industrielle. La station actuelle de soufflage a été bien entendue, adaptée aux contraintes et à l’échelle de production du musée.

Le site présente toujours les deux activités qui se sont succédées dans ce bâtiment industriel :
- La verrerie noire : symbolisée par le four Boëtius qui produisit des bouteilles de Champagne en soufflage à la bouche jusqu’à son rachat par M. Parent
- La verrerie blanche : symbolisée par le four Stein qui elle, fabriqua des flacons, pot pharmaceutique... en production semi-automatique.

La verrerie noire : symbolisée par le four Boëtius.
La halle aux fours date de 1893. Elle accueille un des derniers fours Boëtius existants. Inventé au milieu du XIXème siècle, il est installé en 1894. Six millions de bouteilles champenoises soufflées à la bouche étaient alors fabriquées par an. Il fonctionne au charbon enrichi, le coke, au moyen d’un gazogène. Ce four porte le nom de son inventeur, M. Boétius, ingénieur civil à Hanovre. Ce nouvel appareil est d'une construction plus simple et moins coûteuse que celle des anciens fours et l'économie sur le combustible s'élève à 30%.
Comment fonctionne-t-il ?
La houille fournit des gaz qui se mélangent à l'air qui les brûle complètement. Le jet des flammes monte à la voûte et est ensuite aspiré par les cheminées ménagées dans les piliers du four puis expulsées par la cheminée centrale. Le fondeur règle la température au moyen de la hauteur de la couche de charbon, de la quantité d'air envoyée et du tirage des cheminées. Il est fait de briques de terre réfractaire et il est renforcé de poutres et cadres de fer. Ses murs ménagent des ouvertures pour y placer des pots de fusion, douze récipients en argile réfractaire appelés pots ou creusets que l'on remplit de mélange vitrifiable et que le verrier va utiliser à la canne à souffler.


Atelier musée du Verre à Trélon
Four Boëtius

Atelier musée du Verre à Trélon
Four Stein

La verrerie blanche: symbolisée par le four Stein. La halle aux fours accueille aussi un four Stein lié à un fonctionnement semi-automatique en 1927. Avec le four Boétius, la chaleur des fumées n’était pas récupérée. Vers 1880, l’ingénieur Siemens réalise un système astucieux pour profiter de cette énergie gaspillée. Son système est amélioré par Stein vers 1919. La récupération de chaleurs est agencée dans un dispositif à quatre récupérateurs. Le four Stein devient un four à récupération continue : on économise près de 75% de combustible. Il est fait de briques de terre réfractaire et ses murs ménagent des ouvertures pour y placer des pots de fusion. Le mélange vitrifiable est utilisé avec des machines semi-automatiques où l'ouvrier-verrier travaille mais il ne souffle plus à la canne à souffler.

Atelier musée du Verre à Trélon
Vous pourrez également admirer les créations
des verriers du musée de Trélon.

Atelier musée du Verre à Trélon


Atelier musée du Verre à Trélon. Artisan Verrier

Les verriers professionnels y travaillent et produisent aujourd'hui en continu. Ils accueillent fréquemment stagiaires, étudiants ou designers avec qui ils poursuivent de nombreux projets. Le musée propose de nombreux ateliers pour tous en lien avec le musée et ses collections, des ateliers et stages d’initiations pour fabriquer en compagnie des verriers, et des stations autonomes où chacun peut par exemple graver et personnaliser son objet en verre.

Atelier musée du Verre à Trélon


Atelier musée du Verre à Trélon
Moule en bois utilisé pour le soufflage des flacons
Atelier musée du Verre à Trélon
Four utilisé aujourd'hui par les verriers.

Atelier musée du Verre à Trélon

Arrêtez-vous devant le mur d’images. Ressentez la chaleur, écoutez le bruit des fours, participez à l’effervescence des hommes au travail…
Vous êtes au cœur d’une verrerie en activité. Puis, devant les bouches à feu, les souffleurs de verre cueillent la matière en fusion pour créer devant vous, les formes les plus audacieuses.

Atelier musée du Verre à Trélon, stagiare


Atelier musée du Verre à Trélon
Le musée de Trélon vous propose de nombreuses
vitrines où sont exposées les collections de
flacons qui étaient destinés à l'industrie du luxe.
Atelier musée du Verre à Trélon


Atelier musée du Verre à Trélon

Atelier musée du Verre à Trélon
De bien belles collections

Atelier musée du Verre à Trélon


Atelier musée du Verre à Trélon


Atelier musée du Verre à Trélon
Créations contemporaines

Atelier musée du Verre à Trélon
Moule en métal utilisé pour le soufflage des flacons.

Visite guidée au musée du verre de Trélon

Vidéo réalisée par Gérard Lemaire



Le 07 déc. 2012, Virginie Demange (FR3 Lille) est venue au musée du verre de Trélon
et a testé pour vous le soufflage des boules de noël en verre !





Partager sur Facebook la page consacrée à l’atelier-musée du verre à Trélon


L’écomusée de l’Avesnois est composé de 2 musées :

- Le musée du textile et de la vie sociale à Fourmies
Place Maria Blondeau
59610 FOURMIES

- L’atelier-musée du verre à Trélon
Rue Clavon-Collignon
59132 TRELON

Contacts pour les deux sites

Tél : 03 27 60 66 11

Page Facebook

Mail : contact@ecomusee-avesnois.fr

Site web : www.ecomusee-avesnois.fr

*Haut de page*